Fiche technique
  • À partir de 2 050 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Juin 2014
  • 140 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Agroalimentaire

Cécile DESCLOS
Tel : 01 49 53 89 16



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Le marché de la nutrition santé

Aliments fonctionnels santé, produits diététiques, nutrition clinique

Une étude de marché pour :
  • Disposer d’un panorama complet de la nutrition santé
  • Analyser les dynamiques des différents marchés, segments et circuits
  • Comprendre les enjeux stratégiques de la nutrition santé
  • Comparer les stratégies des IAA et des laboratoires pharmaceutiques

Présentation
Plan de l'étude
Entreprises analysées
Imprimer
La santé par l’alimentation, confrontée à des enjeux de santé publique colossaux, est aussi une préoccupation majeure des consommateurs
Les besoins de séniors sont encore peu pris en compte par les IAA, les preuves scientifiques sont nécessaires pour légitimer le marché
  • Le marché de la nutrition-santé est porté par des enjeux de santé publique majeurs avec le coût lié au développement des maladies chroniques (obésité, diabète, hypertension, cancer…) et des maladies liées au vieillissement de la population (Alzheimer, dénutrition…) et il est aujourd’hui prouvé que l’alimentation peut jouer un rôle dans la prévention et dans l’évolution de ces maladies.
  • L’allongement de l’espérance de vie représente un vrai défi de société et implique une évolution importante des dépenses de consommation. La santé des séniors représente une véritable manne pour les IAA : c’est une cible d’avenir de taille et les besoins de séniors sont encore peu pris en compte dans l’offre des IAA, d’où l’urgence pour les acteurs de se positionner. De même, face à la montée des problèmes d’allergies et d’intolérances alimentaires, le marché des produits « sans » (ou free from) est prometteur mais encore sous-dimensionné en France par rapport à d’autres pays européens.
  • Plus généralement, l’argument santé demeure un argument fort pour le consommateur. Manger mieux, plus sainement, est une préoccupation forte, qui a été largement relayée par les pouvoirs publics et aujourd’hui le consommateur a bien intégré le lien entre sa santé et son alimentation. Toutefois, le consommateur confronté aux différents scandales sanitaires de ces dernières années, est devenu méfiant vis à vis du discours des marques. L’argument santé pour être valable, doit être étayé par des preuves scientifiques et relayé par des experts ou professionnels de la santé.

Des perspectives prometteuses pour les aliments fonctionnels santé, la diététique et la nutrition clinique
  • Dans ce contexte, le secteur de la nutrition-santé conserve des perspectives d’avenir très bien orientées qui devrait continuer à attiser les convoitises. Les différents marchés de la nutrition santé (aliments fonctionnels santé, produits diététiques, nutrition clinique) surperforment l’alimentaire. Le marché diététique est tiré en 2013 par le sans gluten et le contrôle des sucres. Le durcissement des réglementations européennes en matière d’allégations santé en 2012 a conduit à une clarification de l’offre, à un écrémage sain et donc à une meilleure légitimité des aliments fonctionnels santé auprès des consommateurs. Les produits minceur subissent par contre la concurrence de la nutrition connectée avec la multiplication des programmes de rééquilibrage alimentaire.
  • Le marché de la nutrition clinique, à la croisée de l’agroalimentaire et de la pharmacie, présente des perspectives très prometteuses. Initialement destinée aux personnes ayant des besoins nutritionnels spécifiques dus à une hospitalisation, la nutrition clinique se décline aujourd’hui sur la prévention avec pour objectif un meilleur accompagnement du vieillissement, une meilleure prévention des maladies chroniques ou des troubles cardiovasculaires… C’est une opportunité pour les IAA de se positionner sur des produits à très forte valeur ajoutée qui génèrent davantage de marges que les produits de grande consommation, et pour les laboratoires pharmaceutiques qui cherchent des relais de croissance avec le recul important du marché des médicaments remboursables.