Fiche technique
  • À partir de 3 400 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Juillet 2013
  • 250 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Agroalimentaire

Cécile DESCLOS
Tel : 01 49 53 89 16



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Drive alimentaire : quels modèles économiques et marketing gagnants ?

Les clés de la rentabilité et les stratégies des enseignes pour le drive confrontés aux opinions, usages et attentes des Français

Une étude de marché pour :
  • Connaître les différents scénarios d’évolution du circuit drive dans l’alimentaire et les prévisions de croissance Les Echos Etudes à l’horizon 2015
  • Décrypter les stratégies gagnantes des distributeurs
  • Appréhender les défis à relever par les enseignes pour assurer la rentabilité de l’activité
  • Connaître les comportements et la perception des clients du drive et leurs attentes en termes de produits/services
  • Comprendre les freins rencontrés pour les non utilisateurs du drive

Présentation
Plan de l'étude
Entreprises analysées
Exclusif :
La première étude qui confronte les clés de la rentabilité et les stratégies des enseignes pour le drive aux opinions, usages et attentes des Français

Drive alimentaire
Quels modèles économiques et marketing gagnants ?
En adéquation avec certaines attentes du consommateur (budget contraint des ménages, gain de temps), le drive bouscule les habitudes d’achats alimentaires et a fait tomber les réticences du client pour le commerce alimentaire en ligne en levant les freins de la livraison à domicile (mêmes prix qu’en hypers, préparation gratuite des courses). Boosté par un contexte réglementaire (pour l’instant) encore favorable, le drive est la nouvelle martingale des distributeurs pour gagner des parts de marché et faire face à la baisse de fréquentation des hypermarchés mais aussi pour se prémunir de la montée en puissance de pure players du type Amazon sur les courses courantes. Reste à trouver l’équation économique rentable pour ce canal avec des questions centrales sur la logistique, l’assortiment, les services, la facturation future des frais de commande, l’intégration dans une stratégie omnicanale…

Les résultats de l'enquête exclusive auprès de 1215 particuliers responsables des achats alimentaires :
Quelle satisfaction des utilisateurs de drive ? Quelles sont les motivations d’achat ? Quelles sont les attentes des clients du drive ? Quel montant les clients du drive sont-ils prêts à payer pour les frais de préparation de commande ? Quel intérêt accorde-t-il à un certain nombre de services potentiels associés au drive (retrait dans le drive des achats alimentaires effectués sur d’autres sites, dépôt d’ordonnance et retrait de médicaments, restauration à emporter,…) ? Pour quels raisons, les non-utilisateurs ne recourent pas au drive et quels sont les leviers de conversion possibles ?

Les scénarios de croissance de ce circuit à l’horizon 2015 d'après Les Echos Etudes :
A l’heure d’une régulation possible sur le drive, qu’en est-il pour les perspectives à venir de la croissance du circuit ? Quel réservoir de croissance existe-t-il encore ? Quelles conséquences pour les magasins physiques ? Quelle place demain pour les marques face à la surreprésentation des MDD ? Faut-il aller sur les produits d’impulsion et plus de services ? Quelles sont les stratégies gagnantes des enseignes combinant croissance et rentabilité ?



La méthodologie de l’étude quantitative
Une enquête quantitative on-line menée auprès de 1 215 particuliers responsables des achats alimentaires
  • Caractéristiques signalétiques : âge, sexe, CSP individu / CSP chef de famille, région, département, taille d’agglomération, taille du foyer / étape de vie

  • Modalités de traitement des données : tris à plat, tris croisés, redressement d’échantillon

  • Période d’administration du questionnaire : mai 2013

Les utilisateurs du service drive : fréquence d’achat, panier moyen, perception détaillée en lien avec leur expérience (satisfaction, points d’optimisation…), leurs attentes/intérêt à l’égard de nouveaux services potentiels, le montant qu’ils seraient prêts à payer pour la préparation de la commande,…

Les freins d’achats en drive pour les non utilisateurs avec identification des leviers de conversion possibles.

Notre partenaire pour l’enquête quanti : l’institut CSA
CSA, filiale du groupe Bolloré, est l’un des principaux d’instituts d’études français. Spécialiste des études de marché et d’opinion, CSA accompagne depuis près de 30 ans entreprises et institutions dans le pilotage de leurs choix stratégiques grâce à des solutions d’études sur-mesure et immédiatement opérationnelles. L’institut CSA maîtrise toute la chaîne de production, garantissant ainsi l’efficacité des études au service de la décision.