Fiche technique
  • À partir de 2 250 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Avril 2014
  • 125 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Automobile

Sabrina TIPHANEAUX
Tel : 01 49 53 63 62



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Les marchés de l'écomobilité urbaine

Innovations techniques et numérique : nouvelles offres, nouveaux usages

Une étude de marché pour :
  • Connaître les formes innovantes de transport et de services
  • Disposer des chiffres clés des marchés de l'écomobilité : véhicules hybrides et électriques, autopartage, covoiturage...
  • Analyser les stratégies des opérateurs historiques et les ambitions des nouveaux entrants ( start-up, géants du web...)
  • Anticiper les enjeux de la mobilité urbaine de demain et l'évolution des modes et des usages des déplacements dans la ville

Présentation
Plan de l'étude
Imprimer
La stratégie d'écomobilité sert les ambitions de la ville du XXIème siècle
Des enjeux aussi bien économiques, environnementaux que sociétaux
Tel que l’annonçait le thème de l’Exposition Universelle de Shanghai 2010 « Better City, Better Life », les défis du XXIème siècle seront d’inventer un modèle urbain capable de soutenir l’expansion démographique tout en améliorant la qualité de vie en ville et son attractivité comme pôle économique. Les nouvelles stratégies de mobilité urbaine répondent à ces objectifs en stimulant la convergence des offres :
  • La voiture individuelle voit sa part modale diminuer structurellement sous les contraintes réglementaires et budgétaires qu’elle subit. Pollution et encombrement poussent les autorités à restreindre son utilisation (diminution des stationnements, espace piétons, circulation alternée…) alors que, de leur côté, les véhicules électriques et hybrides grappillent peu à peu des parts de marché
  • Les transports collectifs, modernisés et attractifs (BHNS, tramway…), ne cessent de se développer
  • Les modèles collaboratifs (covoiturage, locations de courte durée…) connaissent un engouement croissant. Le leader Blablacar qui développe le site Coivoiturage.fr compte désormais 6 millions de membres et 95% de part de marché en France. Dans le sillon d’Autolib, plus d’une vingtaine de villes ont développé un service d’autopartage.

Le numérique stimule l'offre et nourrit la demande
La mobilité 2.0 est en marche
Outil de fédération des offres, le numérique sera le facteur clef de la performance de la mobilité urbaine. Le déploiement des Systèmes de Transport Intelligents révolutionne les usages et fait naître de nouveaux services à la faveur, notamment, de :
  • La multimodalité : solutions pour comparer et combiner les options de trajets entre le bus, par exemple, la voiture ou l’autopartage selon plusieurs critères (durée de transport mais aussi le prix, le CO2, le confort, etc.)
  • L’information en temps réel : accès via un Smartphone aux horaires d’arrivées d’un bus, la disponibilité d’un véhicule d'autopartage, la géolocalisation des VTC…
  • La dématérialisation des moyens de paiements: la généralisation de l’achat et la validation de titres de transport sur Smartphone est la prochaine étape dans la facilitation du parcours voyageur.

Start-up, géants du web, constructeurs automobiles, opérateurs des transports en commun, loueurs de voiture... tous se positionnent en attendant de trouver le bon modèle
Un foisonnement d'innovations et d'investissements
Le développement de l’écomobilité est une rupture technologique majeure dans le domaine du transport qui n’est plus le pré-carré des opérateurs historiques. De nombreuses start-up se sont créées, certaines connaissant des fortunes diverses, leur principale problématique étant de trouver des financements pour assurer leur développement… Les deux géants du web (Google, Apple) se sont également lancés dans la course à l’innovation. Ils cherchent à compléter leurs offres globales pour accompagner leurs utilisateurs à chaque instant de leur vie et collecter les données associées. Les opérateurs du transport public et les constructeurs automobiles, pour lesquels les nouvelles offres de mobilité sont une menace sur leur cœur de métier, souhaitent également profiter des opportunités de ce marché naissant et élargissent leurs offres de mobilité :
  • Dans sa stratégie de « porte-à-porte », la SNCF se positionne de plus en plus sur tous les modes de déplacement (partenariat avec Avis, rachat du site de covoiturage 123envoiture…)
  • Citroën a développé sa plateforme Multicity qui propose de nombreux services de mobilité : location classique de véhicules via ses agences, location de véhicules entre particuliers, covoiturage…
Levée de fonds, rachats, création de Fonds multicorporate (Ecomobilité Ventures)… les investissements se multiplient dans ce secteur encore embryonnaire et où les modèles économiques se cherchent encore. Les zones de concurrence entre les différents acteurs sont de plus en plus floues. Y a-t-il de la place pour tout le monde ? Qui sortira vainqueur de l’émergence de ce marché ?

Partenariat
Une étude en partenariat avec SIA Partners
Fondé en 1999 par Matthieu Courtecuisse, Sia Partners est un cabinet indépendant de conseil en Management et en Stratégie. Présent en Europe et au Moyen-Orient, Sia Partners compte 300 consultants.
Ses missions consistent à assister la Transformation des Entreprises dans tous ses volets : stratégie, marketing, organisation, ressources humaines, gouvernance des systèmes d’information.