Fiche technique
  • À partir de 2 050 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Novembre 2014
  • 130 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Biens de consommation

Cécile DESCLOS
Tel : 01 49 53 89 16



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Le marché mondial de l'outdoor

Evolution des modèles de développement et inflexions stratégiques

Une étude de marché pour :
  • Disposer de tous les chiffres clés du marché, par zone géographique et par univers
  • Benchmarker les positions concurrentielles et comparer les performances des acteurs
  • Décrypter les ruptures stratégiques et identifier les stratégies gagnantes

Présentation
Plan de l'étude
Entreprises analysées
Imprimer
La donne a changé
Le marché de l’outdoor bénéficie de fondamentaux solides. L’âge d’or est toutefois révolu. En un peu plus d’une dizaine d’années, le marché s’est profondément transformé :
  • La croissance est désormais étroitement corrélée à la conjoncture économique ;
  • Les positions concurrentielles ont très fortement bougé avec l’apparition de nouveaux leaders (cf. VF Corp., Jarden) tandis que les stars d’hier sont en difficulté ;
  • La concurrence s’est accrue sous l’effet des ambitions des généralistes du sport (Adidas, Nike,…) mais aussi des enseignes de mode (Zara, Abercrombie, …) sur le terrain du sportswear.

Les business models s’affinent
Les acteurs de l’outdoor affichent des performances contrastées. L’heure n’est plus aux stratégies de« me too » :
  • Le clivage est de plus en plus marqué entre les groupes généralistes et les spécialistes. De plus, alors que le développement de l’offre par croissance externe demeure le mainstream, les groupes en difficulté (Billabong, Quiksilver, Lafuma, Callaway, …) opèrent un recentrage de leur portefeuille ;
  • Certaines marques capitalisent sur le sportswear (Vans, Napapijri,…) ou en font un relais de croissance (Odlo, Rossignol, Volcom, …). D’autres cultivent avec succès leur positionnement technique (Fenix Outdoor, Mammut, Petzl, Bic, ...), voire se recentrent sur le hardware et les produits à forte technicité, notamment dans le surf, très impacté par l’éclatement de la « bulle surfwear » ;
  • Dans la distribution, la tendance reste au développement du direct-to-consumer. Cette stratégie fait néanmoins peser le risque d’une dégradation de la profitabilité, contraignant certains groupes à restructurer leur réseau.
Les stratégies convergent toutefois dans deux domaines : la recherche de relais de croissance à l’international et le développement des stratégies digitales.

La poursuite de la concentration du secteur est inéluctable
Le secteur de l’outdoor est le théâtre de nombreuses opérations de fusions-acquisitions : Une trentaine d’opérations de fusions-acquisitions significatives ont eu lieu dans le secteur de l’outdoor depuis le début des années 2010.

La tendance va se poursuivre : les cibles existent, les prédateurs sont nombreux. Outre les spécialistes de l’outdoor (y compris de taille modeste, cf. Equip Outdoor Technologies) et les généralistes du sport (cf. rachats de 5 10 par Adidas et d’Häglofs par Asics), le secteur attire de nombreux investisseurs issus de l’équipement de la personne (Calida, Perry Ellis, Pentland, …) et fonds d’investissement.

EXCLUSIVITES LES ECHOS ETUDES
  • Valorisation Les Echos Etudes du marché mondial de l’outdoor par univers (bleu, brun, vert, blanc, gris)
  • Benchmark des performances commerciales du top 40

Auteur de l'étude
Consultant, fondateur et dirigeant du cabinet L&CPG, Nicolas Boulanger suit les secteurs des biens de consommation et de la mode depuis près de 15 ans.