Fiche technique
  • À partir de 2 050 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Mars 2014
  • 160 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle BTP - Immobilier

Sabrina TIPHANEAUX
Tel : 01 49 53 63 62



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Le marché français de la maintenance multitechnique

Une étude de marché pour :
  • Évaluer le poids du marché de la maintenance multitechnique ( génie climatique, électrique, courants forts & faibles, équipements de sécurité ...)
  • Comprendre les opportunités et les menaces qui pèsent sur l'activité des prestataires : pression sur les prix, exigences croissantes en matière de performance énergétique, ambition des spécialistes du mutiservice ...
  • Dresser une cartographie des intervenants du marché et de leurs zones de concurrence
  • Comparer leurs stratégies pour répondre aux enjeux de proximité et de globalisation de l'offre

Présentation
Plan de l'étude
Entreprises analysées
Imprimer
Un marché aux fondamentaux solides
Les activités de maintenance assurent des revenus récurents mais les marges sont sous pression
Dans plus de 70 % des cas, les entreprises externalisent leurs opérations de maintenance des installations techniques des bâtiments (électricité, climatisation, fluides, petits travaux d’aménagements, GTB…), offrant aux prestataires spécialisés un marché de plusieurs milliards d’euros. Les niveaux de marges y sont bien souvent supérieurs à ceux réalisés sur les services d’installation et l’activité y est moins cyclique en volume, les contrats courant sur plusieurs années. Mais ces dernières années, les prestataires du multitechnique n’ont pas échappé à la conjoncture dégradée et à la mauvaise tenue du secteur du bâtiment. Ils subissent une forte pression sur les prix, signe d’une concurrence exacerbée, et voient leur profitabilité se dégrader. La restauration des marges est une priorité. Elle passe autant par une course aux volumes que par la recherche d’une plus forte valeur ajoutée de l’offre.

Une course à la taille ...
Pouvoir répondre à des demandes multisites, multiactivités, multimétiers
A côté des majors (Cofely , Vinci Energies, Dalkia, Bouygues Energies & Services, Eiffage Energie…), de nombreuses ETI (Hervé Thermique, Balas, Rougnon…) et une multitude de PME bénéficient d’un ancrage local fort. Les gros du multiservice comme Sodexo et Atalian n’ont également de cesse d’intégrer de nouvelles compétences pour chasser sur les terres des opérateurs du multitechnique. Pour rester dans la course, tous sont dans une logique de :
  • poursuite du maillage de leur réseau, la réactivité et la proximité constituant des facteurs clés de succès ;
  • positionnement sur une offre globale. Face à des clients qui souhaitent disposer d’un interlocuteur unique pour répondre à l’ensemble de leurs besoins, les prestataires élargissent leur spectre d'intervention. Certains vont même plus loin dans leur offre d’externalisation à travers des contrats de facility management ;
  • montée en puissance de l’efficacité énergétique dans leur offre et leur discours commercial.

...facteur d'accélération de la consolidation du secteur
Sur un marché encore très atomisé, le jeu concurrentiel est ouvert
Ces stratégies se concrétisent par de nombreuses opérations d’acquisitions de la part des acteurs afin d’acquérir/renforcer des compétences et développer leur réseau. Spie est l’un des plus offensifs du secteur avec plusieurs acquisitions par an. De la même manière, Hervé Thermique a multiplié les opérations de croissance externe, la dernière d’importance étant la reprise de la société Billon en septembre 2013. Les cibles sont souvent des PME qui misent sur leur forte implantation locale et la qualité pour passer le bas de cycle. Mais des opérations de plus grande ampleur ne sont pas à exclure et pourraient redessiner le paysage concurrentiel.

Sur un marché encore très atomisé, où les cibles sont encore nombreuses, la consolidation du secteur est loin d’être achevée.