Fiche technique
  • À partir de 2 750 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Mai 2015
  • 110 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Développement durable et Energies Renouvelables

Sabrina TIPHANEAUX
Tel : 01 49 53 63 62



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Rénovation énergétique de l'habitat

A qui va profiter le décollage du marché ?

Une étude de marché pour :
  • Evaluer les perspectives de développement du marché
  • Identifier le positionnement et les stratégies des entreprises (fabricants de matériaux, fournisseurs d’énergie, professionnels du bâtiment…)
  • Anticiper l’impact du projet de loi sur la transition énergétique

Présentation
Plan de l'étude
Imprimer
Enfin des mécanismes de financement adaptés ?
L’efficacité énergétique est un enjeu majeur à plus d’un titre : maîtrise des factures énergétiques, réduction des émissions de CO2, amélioration de l’indépendance énergétique du pays, revitalisation de la filière du bâtiment, création d’emplois… Parmi les programmes ambitieux de ces dernières années, le Plan de Rénovation Energétique de l’Habitat (PREH) prévoit la réhabilitation de 500 000 logements par an à l’horizon 2017. Les mesures de soutien, bien que souvent changeantes, sont nombreuses avec l’éco-PTZ, le crédit d’impôt, la TVA à taux réduit ou encore des aides pour les ménages les plus démunis.
Malgré les ambitions politiques, le marché se développe encore timidement. Le financement des travaux demeure le principal obstacle. Les investissements de rénovation sont lourds et les ménages diffèrent souvent leur projet ou en réduisent l’ampleur. Les temps de retour sur investissement, relativement longs, peuvent également être dissuasifs, d’autant que le prix des énergies fossiles diminue depuis plusieurs mois. Le projet de loi sur la Transition énergétique et la Croissance verte, qui réaffirme les objectifs du PREH, devrait cependant donner un coup d’accélérateur au marché. Les outils de financement imaginés (fonds de rénovation énergétique et tiers financement) pourraient en effet faire sauter un certain nombre de verrous.

Si la demande est hésitante, l’offre, elle, s’organise
Les acteurs de la rénovation énergétique ont, en partie, en mains les clés du décollage du marché. Sur le plan technologique, les progrès sont sensibles. Les fabricants de matériaux et d’équipements (Saint-Gobain, Schneider Electric…) multiplient les innovations et la montée en puissance des dispositifs d’efficacité énergétique active, associés aux solutions d’efficacité énergétique passive, permettent d’améliorer les performances. Les fournisseurs d’énergie (EDF, GDF Suez, Primagaz…), sous la pression du mécanisme des CEE, rivalisent d’initiatives pour inciter les ménages à réaliser des travaux de rénovation. Le démarrage de la 3ème période, avec des objectifs d’économie d’énergie en forte hausse, renforce leur rôle sur le marché. Les professionnels du bâtiment, eux, montent en expertise (qualification RGE) et commencent à marketer leurs offres. Enfin, en matière de commercialisation des prestations, le secteur se structure de plus en forme sous forme de réseaux (franchises, réseaux de distributeurs spécialisés, groupements d’artisans…). Comment les différentes catégories d’acteurs cherchent-elles à tirer profit du marché ? Quelles sont les mieux placées ? Quel sera l’impact de la loi sur la transition énergétique ?

METHODOLOGIE DE L’ETUDE
3 mois d’enquête et d’analyse ont été nécessaires à la réalisation de cette étude sur le marché de la rénovation énergétique des logements en France. Notre étude dresse un panorama complet des enjeux et de la dynamique du marché. Elle fait le point sur les entreprises de la rénovation énergétique (fournisseurs d’énergie, entreprises du bâtiment…), analyse leur positionnement et leur stratégie. Elle propose des perspectives d’évolution à moyen terme du marché et du jeu concurrentiel.