Fiche technique
  • À partir de 1 150 €
  • Rédigée en français
  • Publiée en Août 2011
  • 168 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Management

Caroline JAUBOURG
Tel : 01 49 53 22 25



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Management transversal et amélioration de la performance

Conduire des projets, animer des réseaux, piloter des processus

Une étude de marché pour :
  • Connaître les enjeux de la mise en place d’organisations transversales au sein des entreprises privées ou des organisations publiques
  • Réunir les conditions de réussite d’une organisation transversale efficace et performante
  • Savoir mettre en œuvre les outils de préparation, de conduite, d’évaluation et de capitalisation des démarches transversales (projets, réseaux, processus)
  • Aider les managers transversaux à repérer et à renforcer leurs compétences-clés
  • Connaître et maîtriser les nombreux outils spécifiques du management transversal et choisir les plus performants selon les situations et les objectifs

Présentation
Plan de l'étude
Une étude qui offre un benchmark et une analyse des meilleures pratiques en entreprise privée ou publique avec de nombreux outils, méthodologies et savoir-faire
  • Quels sont les avantages et les bénéfices attendus d’un management transversal ?
  • Comment articuler les organisations verticales et les organisations horizontales de manière efficace au sein des entreprises ?
  • Comment fonder la légitimité des managers transversaux ?
  • Comment développer collectivement deux compétences contradictoires et pourtant essentielles au management transversal : structuration et improvisation ?
  • Quelles sont les compétences clés des managers transversaux : chef de projet, tête de réseau, pilote de processus ?
  • Quels outils d’analyse, de production et de capitalisation mettre en place pour optimiser le management transversal ?

La transversalité du management, la clé de l’efficacité, de la souplesse et de la réactivité, et donc de la performance, dans un univers en perpétuel changement
Management transversal, décloisonnement des fonctions et des services, management horizontal…sous la pression de l’accélération, de la complexité, des communications numériques omniprésentes, de la globalisation et de l’incertitude, ces expressions ont fleuri dans les organisations privées ou publiques depuis une vingtaine d’année sans pour autant se traduire toujours concrètement en actes. Pire, elles ont parfois introduit plus de complexité, de pertes de repères et de dysfonctionnements, accentués par les réorganisations successives. Et pourtant ces formes d’organisation s’avèrent les plus efficaces pour introduire de la souplesse, donc de la réactivité, maîtriser l’incertitude et innover de façon performante dans un contexte de changement permanent.
Mais de quoi parle-t-on concrètement et que met-on en œuvre opérationnellement quand on parle de « management transversal » ? Essentiellement, il s’agit d’organisations (projets, processus et réseaux), de culture d’entreprise et de comportements collectifs et individuels.

Management par projets, par processus et par réseaux pour mieux répondre aux attentes des clients, innover efficacement et vaincre la complexité des organisations transversales
La culture hiérarchique des organisations verticales, privilégiant les « territoires », se heurte aux nécessités des organisations horizontales et à la culture du décloisonnement pour mobiliser les équipes sur des objectifs souples, réactifs et convergents, et être ainsi en capacité d’apporter des réponses performantes, tant dans la relation client, dans l’innovation produits et services ou dans les enjeux de développement durable.
Le management matriciel s’est implanté dans de nombreuses organisations, mais les matrices sont parfois devenues si complexes que des salariés, travaillant pour de multiples directions, ne savent plus quels sont leurs objectifs et à qui ils rapportent concrètement dans leurs missions, d’où des difficultés lors de l’évaluation. Les principales formes éprouvées d’un management transversal performant se traduisent dans le management par projets (Armée de l’Air), par processus (Club Med, Hewlett Packard) et par réseaux (comme le réseau « entr’apprenants » à la SNCF), ou par une combinaison de ces 3 modes d’organisation.

De nombreux outils spécifiques pour chaque mode de management transversal et des facteurs clés de succès communs
Au delà des nombreux outils présentés, spécifiques aux modes projet (analyse d¹impact, référentiel de conduite, organigramme fonctionnel,...), processus (analyse stratégique, cartographie de processus,..) ou réseau («baromètre» de réseau, séminaire de cohésion,…) des facteurs clés de succès émergent des retours d’expérience, communs à ces différents modes et donc aussi à leur combinaison :
  • Le positionnement du manager transversal au sein de l’entreprise : entre légitimité et crédibilité
  • Le portage des démarches transversales par le management de niveau stratégique
  • La simplicité et le caractère opérationnel de l’outillage, pour sortir des « usines à gaz »
  • Le développement de la culture de la coopération interne
  • Les compétences clés du management transversal : structuration et improvisation
C’est à ces conditions de changements organisationnels, culturels et comportementaux, qu’une véritable transversalité s’imposera dans les organisations pour répondre aux impérieuses nécessités de mobilité et d’agilité stratégique et opérationnelle des entreprises privées ou publiques.