Fiche technique
  • À partir de 1 050 €
  • Rédigée en français
  • Publiée en Janvier 2011
  • 50 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Pharmacie - Santé

Elodie BERVILY-ITASSE
Tel : 01 49 53 89 26



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Le marché des barrières de protection sanitaire (solutions hydro-alcooliques, masques...)

Les moyens non-antibiotiques et efficaces pour lutter contre les épidemies à l'aube du XXIème siècle

Une étude de marché pour :
  • Comprendre la nécessité de l’utilisation des barrières de protection sanitaire
  • Analyser les besoins dans le contexte épidémiologique actuel
  • Disposer des chiffres clés de ce marché en plein essor
  • Identifier l’émergence des nouveaux modes de consommation

Présentation
Plan de l'étude
Entreprises analysées
Les « gestes barrières » sont indispensables pour limiter la propagation des agents infectieux
L’adoption de réflexes simples d’hygiène peut se révéler bénéfique et empêcher la survenue de certaines infections
Quelque soit le mode de transmission, la chaîne manuportée reste au cœur de la dissémination des agents infectieux (infections nosocomiales, grippe saisonnière, gastro-entérite, etc.). Les barrières de protection sanitaire sont aujourd’hui essentielles pour l’individu et la communauté. Le risque de contamination doit induire des changements réels de comportement qui doivent dépasser le cadre hospitalier pour pénétrer dans la vie quotidienne.

La lutte contre la transmission des agents infectieux est au cœur d’un marché qui se démocratise et qui ne cesse de croître
Le marché des solutions hydro-alcooliques (SHA) est en forte croissance
Si la lutte contre les infections nosocomiales au sein des établissements de santé a rendu obligatoire l’utilisation de solutions hydro-alcooliques pour l’hygiène des mains (indicateur ICSHA), l’épidémie de grippe A (H1N1) de 2009 a entraîné une démocratisation massive de l’utilisation de ces produits. Les SHA et les appareils de protection respiratoire sont aujourd’hui de plus en plus intégrés dans la pratique de soins dans les hôpitaux, cliniques, EHPAD, ainsi que dans les collectivités (crèches, écoles, entreprises), voire dans la pratique quotidienne individuelle de l’hygiène des mains.
Ainsi, une soixantaine de nouvelles marques, dont de nombreuses MDD, ont fait leur apparition sur ce marché et la distribution de ces produits s’est rapidement ouverte à de nouveaux circuits : officines, parapharmacies, grande distribution, parfumeries, magasins de sport, stations-services, etc.
Incontestablement, la grippe A a été une source de croissance importante pour de nombreuses entreprises spécialisées dans la fabrication de barrières de protection sanitaire qui ont du adapter leur capacités de production. Ils cherchent aujourd’hui à faire évoluer leur offre pour renforcer leur positions sur le marché grand public aux perspectives de croissance prometteuses.

L’auteur de l’étude : Dr. Sylvie Vercken
Sylvie Vercken est Docteur en médecine, journaliste et consultante spécialisée en santé
« A l’heure de la mondialisation, de l’explosion économique de nouveaux marchés et des incessantes découvertes scientifiques, l’être humain se sent protégé par les progrès de la médecine. Les gestes d’hygiène n’apparaissent plus, à tort, comme essentiels. L’accroissement de la population ainsi que les mouvements migratoires sont également des facteurs aggravants du risque microbien. A cela s’associent la constante progression de l’espérance de vie, l’accroissement des personnes immunodéprimées, l’existence de l’antibiorésistance soulignant ainsi l’importance et la nécessité de l’hygiène dans la chaîne de transmission des infections. La réduction de ces risques réside dans l’utilisation des barrières de protection telles qu’elles sont décrites dans cette étude »
Dr. Sylvie Vercken