Fiche technique
  • À partir de 1 350 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Mai 2012
  • 55 pages
  • Format disponible :
PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Pharmacie - Santé

Elodie BERVILY-ITASSE
Tel : 01 49 53 89 26



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Le marché français des produits de contention et de compression veineuse (chaussettes, bas, collants)

Une croissance soutenue qui précipite l’arrivée de nouveaux entrants

Une étude de marché pour :
  • Disposer des chiffres clés du marché de la contention/compression veineuse en France
  • Connaître les principaux drivers de la croissance (élargissement des portefeuilles, médicalisation de l’offre, émergence du low cost…)
  • Analyser et comparer les différentes stratégies des fabricants
  • Anticiper l’évolution de ce marché dans un contexte d’intensification de la pression concurrentielle
  • Evaluer les perspectives de croissance du marché

Présentation
Plan de l'étude
Un marché porteur et des perspectives bien orientées
9 millions d’articles commercialisés pour 18 millions de Français souffrant de pathologies veineuse : un marché loin d’être saturé
Après une année 2006 exceptionnelle, portée par le report des prescriptions des veinotoniques vers les produits de compression, le marché a enregistré une croissance solide, comprise entre 3 et 10 % sur la période 2007-2012. Les tendances de fond sont porteuses : élargissement de la cible (rajeunissement de la clientèle) et meilleure connaissance de la pathologie suite aux actions de communication menées par les marques. Parallèlement, les ventes sont dynamisées en valeur par l’innovation (médicalisation et hypersegmentation de l’offre) et en volume par le développement d’offres à bas prix. Le marché affiche encore un potentiel important compte tenu du sous-équipement de la population cible.

Low cost vs high tech : une bipolarisation croissante du marché
Certains fabricants médicalisent leur offre, d’autres misent sur la compétitivité prix
Le dernier rapport de la HAS a « re-médicalisé » le marché la compression veineuse via notamment la question du déremboursement possible de la classe 1 et la reconnaissance de l’intérêt du port de produits de classe 3 dans de nombreux cas de pathologies veineuses. Il accrédite les stratégies actuellement mises à l’œuvre par les fabricants (élargissement de l’offre de compressions fortes et renforcement de la technicité des produits) qui vont inéluctablement dynamiser la consommation de produits et classe 3 et partant, médicaliser le marché. En parallèle, le marché voit depuis peu émerger des offres entrée de gamme, dont les prix sont alignés sur les tarifs de remboursement de la LPPR. Elles sont à l’initiative aussi bien d’acteurs historiques que de nouveaux entrants (DJO, Marque Verte). Le marché se segmente entre le haut de gamme associé à une offre large tant au niveau esthétique que technique et une offre basique à prix compétitif.

Arrivée de nouveaux fabricants : la fin de l’hyper-concentration du marché ?
Un nouveau contexte concurrentiel
Après les laboratoires pharmaceutiques (Pierre Fabre, Negma/Pharma 2000), ce sont les spécialistes de la grande distribution (Dim, Well, Kindy, etc.) ou des cosmétotextiles qui cherchent à pénétrer ce marché porteur via la compression de maintien ou contention de confort. Ces nouveaux entrants s’appuient sur leur notoriété, un savoir-faire technique et une maîtrise des réseaux de distribution.
Sur un marché de plus en plus disputé, les fabricants doivent relever de nombreux défis qui concernent :
  • la gestion de leur offre produits. Sur un marché dominé par les grandes marques nationales (Sigvaris, Innothéra, Thuasne, Radiante, Gibaud), l’innovation est le nerf de la guerre ;
  • leur politique tarifaire. Arrivée des marques de distributeurs, multiplication d’offres entrée de gamme… la guerre des prix est déclarée ;
  • la vente en ligne, aujourd’hui en phase de décollage, permettant de comparer les prix et garantissant un anonymat de l’achat ;
  • les stratégies de recrutement et de fidélisation de la clientèle. Face à des consommateurs de plus en plus sensibles à un marketing de proximité et affichant des exigences fortes en termes de conseil, les marques nationales disposent d’atouts. Elles multiplient les points de contact avec les distributeurs et la clientèle.