Fiche technique
  • À partir de 2 750 €
  • Rédigée en français
  • Publiée en Décembre 2010
  • 300 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Pharmacie - Santé

Hélène CHARRONDIÈRE
Tel : 01 49 53 89 18



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Les stratégies de croissance des groupes pharmaceutiques mondiaux à l'horizon 2015

Quels business models vont émerger ?

Une étude de marché pour :
  • Comparer les performances économiques et financières des groupes leaders : croissance, niveaux de marges, rentabilité financière, endettement, rentabilité
  • Comprendre les stratégies mises en œuvre pour préserver la capacité d’innovation et renouveler les portefeuilles
  • Disposer de tous les chiffres clés du marché pharmaceutique mondial
  • Anticiper la reconfiguration du secteur à l’horizon 2015 et l’évolution des positions concurrentielles

Présentation
Plan de l'étude
Entreprises analysées
Le tassement de la croissance
Renforcement de la concurrence générique et faiblesse des lancements
Avec 3,5 % de croissance en 2009, le marché pharmaceutique mondial confirme le ralentissement amorcé depuis 2005. Le tassement résulte principalement de la chute dans le domaine public de nombreux blockbusters, la concurrence de plus en plus précoce des génériques et le plus faible nombre de NEC lancées sur le marché ces dernières années.

Le durcissement des conditions de market access
Des pressions de plus en plus fortes sur les prix
L’essor des génériques ne constitue pas la seule menace pesant sur le secteur. Celui-ci est confronté à un durcissement de son environnement réglementaire et politique, tant en termes d’accès au marché que de maintien sur celui-ci : exigences renforcées au niveau des essais cliniques de phase III, évaluations HTA, plan de gestion des risques, etc.
D’autre part, les principaux payeurs des marchés matures (Europe, Etats-Unis) se retrouvent face à des impasses de financement et cherchent à freiner et/ou encadrer la croissance des dépenses pharmaceutiques : révision des paniers de soins remboursables, réforme de la santé aux Etats-Unis, gel des prix des médicaments jusqu’en 2013 et restriction de la possibilité pour les laboratoires de fixer librement leurs prix en Allemagne, etc.

Quel modèle économique face à ce nouvel environnement ?
Des relais de croissance en dehors du cœur de marché historique que sont les marchés matures et les médicaments de marque
Les laboratoires pharmaceutiques réorientent leurs efforts de R&D vers le développement de médicaments innovants, issus des biotechnologies et répondant à des besoins encore non ou mal couverts, alors que les réactions des payeurs aux profils de ces produits sont intégrés en amont.
En parallèle, ils investissement massivement sur les marchés émergents, nouvelles locomotives du secteur, et cherchent à étendre leur périmètre d’activité dans le médicament (hors éthique) et plus largement en santé dans les dispositifs médicaux, les biomarqueurs, la nutrition, etc. Le changement d’attitude global envers la santé et l’essor de la prévention devrait également fournir à ces acteurs de nouvelles opportunités en termes de services greffés autour du médicament.

Une industrie qui reste extrêmement rentable
Les méga fusions, un modèle d’avenir ?
L’industrie pharmaceutique dégage encore des marges très importantes au regard de la plupart des autres secteurs industriels, et ce malgré la crise économique mondiale et l’évolution de l’environnement réglementaire et concurrentiel. Les laboratoires disposent ainsi de marges de manœuvre financières conséquentes avec des niveaux de free cash flow élevés permettant de financer leur politique de croissance externe, comme en témoigne la reprise en 2009 des « méga fusions » entre laboratoires d’envergure mondiale, à l’image des rapprochements Pfizer/Wyeth, Merck/Schering-Plough ou encore Abbott/Solvay.
Néanmoins, le maintien de ces niveaux de marge passe par la mise en œuvre de plans d’économies de coûts touchant toutes les activités des Big pharmas, de la production aux forces de vente.