Fiche technique
  • À partir de 2 050 €
  • Collection : Executive Briefing
  • Rédigée en français
  • Publiée en Juin 2014
  • 100 pages
  • Formats disponibles :
Papier     PDF



Contact consultant

Pour tout contact au sujet d'une étude sur-mesure :
Expert du pôle Sanitaire et medico-social

Elodie BERVILY-ITASSE
Tel : 01 49 53 89 26



Télécharger le catalogue des études sectorielles

Le secteur de la radiologie

Chiffres clés, santé financière et perspectives de reconfiguration

Une étude de marché pour :
  • Disposer des chiffres clés du marché français de la radiologie
  • Décrypter le modèle économique et les résultats financiers des cabinets libéraux
  • Anticiper la mutation du secteur

Présentation
Plan de l'étude
Imprimer
Exclusivité Les Echos Etudes
Les données financières publiées dans cette partie sont issues de l’analyse détaillée des comptes de près de 150 cabinets privés de radiologie

Un marché en forte croissance
Bien que touché par de nombreuses mesures d’économie, le marché français de la radiologie reste dynamique. Le vieillissement et la hausse de la prévalence de nombreuses pathologies conjugués à l’élargissement des champs d’application de la radiologie conventionnelle et interventionnelle offrent au secteur de fortes perspectives de croissance.

Des performances financières élevées qui s’érodent
Les investissements dans de nouveaux équipements et les politiques de maîtrise des dépenses de santé pèsent sur la rentabilité de la profession. Depuis plusieurs années, la pression tarifaire se fait plus forte sur le secteur, alors que l’activité augmente peu et que certaines charges continuent à progresser fortement. Les radiologues libéraux sont ainsi confrontés à un effet ciseau qui réduit leurs marges. Malgré cela, les ratios financiers du secteur restent élevés. Les cabinets privés se sont désendettés et disposent de cash flows et de trésorerie abondants.

Un regroupement inéluctable des cabinets libéraux pour couvrir l’augmentation des coûts fixes
Le pourcentage élevé des conventionnements ne permet pas de répercuter une partie de la hausse des charges sur le patient. Pris en étau, les radiologues sont contraints d’augmenter les volumes pour faire face à la hausse de leur point mort. Tout pousse à la mutualisation des moyens avec le regroupement de cabinets indépendants et le développement de grands plateaux techniques. Cette mutualisation des ressources est lourde à mettre en place : réorganisation des activités, du personnel et des moyens techniques permettant une prise en charge efficiente des patients. Celle-ci permettra de dégager des économies d’échelle importantes qui vont améliorer les résultats.

Une vision terrain et une étude prospective
Réalisée par Laurence Valentin, économiste et consultante experte dans le domaine de la santé, cette étude analyse l’évolution du secteur et anticipe le réseau de demain.