Eurostaf

Votre portail Economie & Entreprise

Géomètre : métier, formations, salaire et compétences essentielles en 2024

Géomètre : métier, formations, salaire et compétences essentielles

Naviguant à travers les arcanes du secteur de l’architecture et de l’urbanisme, nous avons été particulièrement interpellés par le rôle central et polyvalent du géomètre-expert. Personnage clé de l’aménagement du territoire, ce professionnel conjugue connaissances techniques et juridiques pour définir les limites foncières et conseiller dans de multiples opérations immobilières. Passionnés d’économie et du domaine de l’entreprise, il nous apparaît essentiel de décortiquer la nature de ce métier, les compétences requises pour l’exercer, les formations adéquates à suivre, ainsi que les perspectives de carrière et, évidemment, les rémunérations associées.

Les missions du géomètre-expert

Au coeur des projets d’aménagement, le géomètre-expert arbore des responsabilités variées, tissant le lien entre le terrain et ses aspects juridiques. La délimitation précise des biens fonciers constitue sa mission première. Celle-ci s’avère cruciale pour sécuriser des transactions immobilières ou orchestrer l’aménagement de zones urbaines et rurales. Au quotidien, cette profession implique :

  • La réalisation d’études et travaux topographiques pour établir des plans de division, de vente, d’échange de terrains ou encore de bornage.
  • Une appréciation de la faisabilité d’opérations immobilières basées sur des analyses précises de la capacité d’évolution des biens et leur performance énergétique.
  • Le conseil et l’accompagnement des clients dans la gestion de leur patrimoine immobilier.

Au-delà de ces activités, le rôle de conseil et de conception en fait un partenaire essentiel dans la gestion du patrimoine immobilier et l’aménagement durable des territoires.

Quelles formations pour embrasser cette carrière  ?

La route menant au métier de géomètre-expert est jalonnée par des étapes de formation spécifiques, encadrées par un cursus d’études aussi rigoureux qu’essentiel. Dès l’obtention du baccalauréat, l’étudiant peut s’orienter vers plusieurs filières :

  • Un BTS Métiers du Géomètre topographe et de la Modélisation Numérique (Bac+2)
  • Une licence professionnelle en Urbanisme, environnement et géomatique (Bac+3)
  • Des études d’ingénieur spécialisées ou un master universitaire dans les domaines de l’urbanisme, de la géomatique, ou encore des sciences de l’ingénieur (Bac+5)

Afin de prétendre au titre de géomètre-expert, il est indispensable d’effectuer un stage d’exercice professionnel de deux ans, puis s’inscrire à l’Ordre des géomètres-experts. Cette étape conclusive représente un rite de passage incontournable pour accéder à cette profession réglementée.

Géomètre : métier, formations, salaire et compétences essentielles

rémunération et perspectives d’évolution  : un panorama détaillé

Une question revient souvent lorsqu’on envisage une carrière : quel est le salaire ? Pour le géomètre-expert, la rémunération varie significativement en fonction de l’expérience et de la nature de l’exercice professionnel (libéral, salarié, associé). À titre indicatif, un géomètre-expert en début de carrière peut espérer un salaire brut mensuel avoisinant les 3 000 euros. Ce dernier ayant vocation à progresser avec l’expérience et les responsabilités pour atteindre des tranches plus élevées.

Expérience Salaire brut mensuel
Stage de fin d’études 2 400€
Débutant 3 000€
Expérimenté 5 600 à 10 000€

Cet éventail salarial laisse présager une progression favorable, d’autant plus que le secteur connaît une mutation technologique offrant de nouvelles opportunités de spécialisation, notamment dans l’intégration du numérique et la gestion des données spatiales. Pour ceux aspirant à voir plus loin, la profession offre la possibilité de créer son propre cabinet et de développer une clientèle diverse.

Interface entre technique et juridique : les compétences-clés du géomètre-expert

Évoluant dans un environnement à la croisée des chemins entre savoir-faire technique et maîtrise juridique, le géomètre-expert doit disposer d’un éventail de compétences unique. La rigueur, la précision, la capacité d’analyse et un sens aigu de l’observation sont les pierres angulaires de ce métier. Toutefois, la dimension relationnelle n’est pas en reste  :

  • Une connaissance approfondie dans les domaines juridiques et techniques est impérative.
  • Le dynamisme, l’organisation et un sens développé du relationnel facilitent les interactions avec une diversité d’interlocuteurs.
  • L’adaptation et le sens de l’innovation sont également requis face à l’évolution continue des techniques et des réglementations.

De l’apprentissage continu en passant par les qualifications nécessaires pour s’inscrire chez l’Ordre des Géomètres-Experts, ces axes de compétences guident les aspirants géomètres-experts dans leur progression professionnelle. Une mention particulière réside dans la capacité à se saisir des nouvelles technologies pour les intégrer à leur pratique quotidienne, un challenge que nous, passionnés d’économie et de l’univers professionnel, estimons stimulant et riche d’opportunités.

Géomètre : métier, formations, salaire et compétences essentielles en 2024