Gestion de projet Agile : quels sont les risques et les inconvénients ?

​Le term​​e Agile est souvent associé à la méthodologie de développement logiciel. Cette approche est réellement apparue dans l’environnement informatique et y est activement utilisée. Cependant, la Gestion de projet Agile s’est avérée assez universelle et applicable aux processus de gestion de projet dans des domaines qui ne sont pas liés à la production d’un produit informatique. Voyons quels avantages et les inconvénients de cette méthode de gestion de projet. 

Qu’est-ce que la méthode Agile ?

Notre comparatif des outils de gestion de projet s’intéresse cette fois à la méthodologie Agile. Agile est à la fois une méthodologie, un ensemble de pratiques et un ensemble de règles. La gestion de projet Agile est à l’opposé des méthodes traditionnelles. La gestion de projet Agile est définitivement plus dynamique et plus résistantes aux changements. Elle se concentre sur la livraison du produit en petites itérations, dont la portée est planifiée avant leur démarrage, et non à l’avance pour l’ensemble du projet. 

Risques et inconvénients de la gestion de projet Agile

Bien entendu, le périmètre en tant que tel est connu avant le début des travaux, mais son affinage se fait au fur et à mesure de son avancement. L’approche Agile s’écarte également au niveau de la documentation. La gestion de projet Agile se concentrent sur la documentation de l’essentiel. Le projet est publié en petites itérations fréquentes qui produisent une version de travail du logiciel, c’est-à-dire une version que les utilisateurs peuvent utiliser. Par conséquent, une grande importance est accordée aux tests.

Avantages de la gestion de projet Agile

Lors de l’utilisation de la méthodologie Agile, il existe déjà un produit fonctionnel aux étapes initiales. Cela offre les avantages suivants :

  • Tests précoces ;
  • Possibilité d’évaluer les fonctionnalités ajoutées ;
  • Recherche sur l’expérience utilisateur à toutes les étapes ;
  • Possibilité d’une présentation rapide sur le marché d’une version brute.

La méthodologie Agile prend en compte les réalités des processus de travail, sans les idéaliser. Les clients modifient régulièrement leurs exigences et s’adaptant aux conditions du marché et aux besoins de l’utilisateur final. L’approche adaptative d’Agile implique des changements à n’importe quel stade de développement, ce qui vous permet d’obtenir un produit plus compétitif. Un système flexible est également une bonne solution dans des conditions d’incertitude (combien de fonds seront alloués, quels spécialistes travailleront, combien de temps cela prendra, etc.)

Les inconvénients de la méthode Agile

Malgré toutes ses qualités positives, le modèle de flux de travail flexible ne garantit pas de bons résultats. Un outil efficace est important à utiliser correctement. Si vous allez trop loin avec la souplesse, le résultat peut être désastreux. Les principaux risques lors de l’utilisation du modèle Agile sont les suivants :

  • Absence d’un plan de développement clair du projet ;
  • Menace constante de refaire une grande partie du travail ;
  • Réduction de la qualité du produit dans un souci de rapidité et de simplification.

Lorsqu’ils travaillent sur un système agile, il est difficile pour les développeurs de trouver la motivation pour maintenir un haut niveau de qualité du produit à chaque étape. S’il est possible que beaucoup de choses changent dans les prochaines itérations, il ne sert à rien de perfectionner la version actuelle du projet. Ce sont là des arguments assez logiques.

Gestion de projet Agile : quels sont les risques et les inconvénients ?