Quelles sont les missions des experts financiers au Sénégal ?

jeune sénégalais



Khadim Bâ, Bassirou Diagne, Thierno Seydou Nourou Sy et Mounir Oudghiri sont 4 experts de la finance qui opèrent au sommet de l’économie sénégalaise. Ces 4 experts financiers occupent des postes stratégie qui leur permettent d’influencer et de dynamiser le secteur de la finance dans ce pays de l’Afrique occidentale. Mais quelles sont leurs missions ? C’est ce que nous allons voir dans les lignes qui suivent.

Accroître le niveau de bancarisation au Sénégal

Ce n’est un secret pour personne, le niveau de bancarisation des populations de l’Afrique de l’ouest et notamment du Sénégal est très bas. Au Sénégal, seul 6% de la population adulte a un compte dans un établissement bancaire. L’essentiel des clients des banques sénégalaises est constitué de salariés du secteur privé formel et du secteur public. La grande majorité de la population n’est pas bancarisée.

Population sénégalaise non bancarisée

Les produits et services des banques formelles sont très peu adaptés aux personnes à faible revenu. D’ailleurs les banques sont très réticentes à formuler des produits pour cette frange de la population en raison d’une prudence qui frise parfois la manie. Ces populations font également très peu confiances aux banques formelles en raison de cette frilosité. L’accès à ces établissements est très compliqué et les opérations durent une éternité.

Toutefois ces populations sont très réceptives aux solutions proposées par les fintechs. Les solutions de mobile money, par leur praticité, ont attiré une très large portion de la population. Ces dernières utilisent quotidiennement ces services et sont plus enclines à leur confier leur argent.

Comme évoqué dans cet article, la mission des 4 experts financiers du Sénégal et notamment de Thierno Seydou Nourou Sy et de Bassirou Diagne est d’aider à une convergence des solutions en permettant aux banques d’atteindre ces populations restées inaccessibles pour elles depuis plus d’un demi-siècle. Grâce aux solutions de mobile banking, il est désormais possible de mobiliser l’épargne de cette frange de la population sénégalaise pour financer les entreprises.

Faciliter le financement des PME et des entreprises du secteur informel

Les banques officielles n’ont jamais réussi à capter l’attention du secteur informel, qui est pourtant l’un des principaux moteurs de l’économie sénégalaise. Ce secteur emploie pourtant des millions de personnes et génère des revenus conséquents. Les entrepreneurs de ce secteur se sont toujours tournés vers des produits alternatifs comme les tontines pour se financer, car ils font très peu confiance aux banques officielles.

L’une des missions de nos 4 experts est de créer les conditions pour que les banques puissent prêter à ces acteurs qui sont très loin d’être insolvables, contribuant du coup à la réduction de la pauvreté et du taux de chômage.

Les PME constituent une catégorie d’entreprise qui jusqu’ici a toujours eu des problèmes pour se financer. Les produits proposés par les banques formelles sont inadaptées ou parfois trop contraignantes pour cette catégorie d’entreprise.

En associant les structures de microfinance et les fintechs, il est possible de mobiliser des montants conséquents pour financer ces acteurs incontournables de l’économie sénégalaise. C’est le défi que se sont fixés Khadim Bâ et Mounir Oudghiri, deux serials entrepreneurs. Ces deux infatigables investisseurs connaissent le potentiel de l’économie sénégalaise et veulent donner aux pays la place qui est la sienne.

Modernisation du paysage bancaire

Une chose est certaine : avec l’avènement des nouvelles technologies, il n’est plus possible de faire de la banque comme il y a 50 ans. Cependant, le triste constat est que la plupart des établissements bancaires du pays n’opèrent pas avec les nouvelles technologies. De nombreuses banques du pays sont encore empêtrées dans des dossiers papier et des procédures aussi longues que le bras. Conséquence : la jeunesse est très réticente à ouvrir un compte dans ce type d’établissements.

Pour pallier ce problème, les 4 experts financiers se sont donnés pour mission d’aider les banques du pays à vivre avec leur époque en les aidant à adopter ces outils aujourd’hui incontournables. Banque en ligne, mobile banking, paiement à distance…, ces experts travaillent d’arrache-pied pour aider à la modernisation des banques sénégalaises.

jeune sénégalais

Booster l’entrepreneuriat

L’entrepreneuriat ne peut se concevoir sans un système bancaire dynamique et efficace. De nombreux projets innovants meurent simplement par manque de financement. Dans la configuration actuelle, certains types d’entreprises comme les startups ne peuvent jamais trouver de financement au Sénégal.

Et pourtant les entreprises et les banques ne peuvent survivre l’un sans l’autre. Les banques prêtent aux entreprises. Ces dernières travaillent avec l’argent des banques et créent de la richesse. En retour, les banques perçoivent de l’argent pour le service rendu. Il ne peut y avoir d’entreprises fortes sans un système bancaire performant et il ne peut y avoir de système bancaire performant sans un écosystème viable d’entreprises.

Nos 4 experts travaillent donc d’arrache-pied pour créer une relation symbiotique entre les banques sénégalaises et les entreprises sénégalaises. Ils ont but de créer les conditions pour que toutes les catégories d’entreprises puissent avoir accès au financement dont elles ont besoin pour croître.

Doper l’économie du Sénégal

C’est la mission ultime de nos 4 experts. La performance d’une économie s’évalue à la circulation de l’argent. Le calcul du PIB commence par la prise en compte des flux de capitaux. Le problème est que jusqu’ici une grande partie des flux financier échappent au système financier formel. Avec l’avènement des nouveaux produits et services bancaires, la grande majorité de la population sénégalaise est prise en compte par le système financier du pays.

En coordonnant l’activité des acteurs de la finance et en mobilisant l’épargne populaire, c’est l’ensemble de l’économie sénégalaise qui est revigorée. Plus d’entreprises signifie plus de ressources pour l’état et une capacité accrue pour construire les infrastructures nécessaires au développement du Sénégal.

Chacun de nos 4 experts travaille activement dans le secteur qui est le sien pour l’achèvement de ce but ultime. Financiers avec une longue expérience, entrepreneurs infatigables et investisseurs rôdés, les actions combinées de ces 4 experts financiers aideront sûrement à atteindre l’émergence souhaitée par les autorités politiques.

Les missions de nos experts sont très nobles, mais les défis qu’ils ont à relever sont aussi nombreux. Il leur faudra donc du courage et de la persévérance pour venir à bout des réticences qui ont jusqu’ici ralenti l’économie sénégalaise. Il va sans dire qu’ils devront puiser dans toutes leurs ressources pour mener à bien cette mission.

Quelles sont les missions des experts financiers au Sénégal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *