Comment ouvrir une poissonnerie ?

Ouvrir une poissonnerie

Créer votre poissonnerie nécessite beaucoup de travail. Le secteur est concurrentiel et très règlementé. Vous avez besoin d’un diplôme CAP en poissonnerie ou d’une expérience probante dans le domaine pour ce projet. Cependant, vous pouvez utiliser les qualifications professionnelles de votre conjoint(e) ou de l’un de vos salariés pour la création. Vous avez alors la possibilité de poursuivre les démarches juridiques pour votre société. Il faut également disposer le capital requis pour votre business plan. Découvrez toutes les informations utiles pour ouvrir une poissonnerie.

Pourquoi investir dans une poissonnerie ?

Le métier de poissonnier(ère) est à la fois artisanal et professionnel. Vous devez être capable de gérer votre affaire tout en ayant un savoir-faire solide sur les poissons et leur commercialisation. La création de cette affaire constitue un défi professionnel et offre la perspective d’une carrière passionnante. Avant de commencer le projet, vous devez réaliser une étude de marché dans votre région de prédilection. Si les résultats sont positifs, vous pouvez ouvrir votre commerce dans les plus brefs délais.

Le métier de poissonnier(ère) est à la fois artisanal et professionnel
Le métier de poissonnier(ère) est à la fois artisanal et professionnel

Notez bien qu’il faut répondre aux besoins de vos clients et au moins s’aligner avec vos concurrents sur les prix pour vous démarquer. La création d’une poissonnerie est une bonne affaire si elle est bien située. D’ailleurs, c’est le critère le plus important pour réussir votre projet.

Le choix des fournisseurs, la diversification des produits et l’établissement d’un plan marketing sont des critères indispensables pour augmenter les chiffres d’affaires. Une fois que vous réunissez les critères de base, vous pouvez poursuivre les démarches juridiques.

Quelles qualifications faut-il pour ouvrir une poissonnerie ?

Ouvrir une poissonnerie n’est pas une mince affaire. Outre le travail physique important du métier, le professionnel indépendant doit également fournir les qualifications requises. La possession d’un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) ou d’un BEP en poissonnerie est incontournable pour tous ceux et celles qui veulent ouvrir son commerce.

Une expérience professionnelle de 3 ans dans le métier est acceptée pour le dossier. Dans la mesure où il s’agit d’une activité artisanale, les plus gros concurrents des petites structures sont les supermarchés. Il faut de la créativité pour vous démarquer sur le marché. Dans tous les cas, la création de votre affaire nécessite un capital de départ assez important.

La profession exige de vous des conditions physiques assez robustes et résistantes. Le professionnel travaille très tôt, même pendant la saison hivernale. Les poissons frais sont vendus tous les jours sur les étals d’un emplacement passant. Compte tenu des conditions de vente, les normes sanitaires sont très contraignantes.

L’hygiène, le choix du matériel, la conservation des poissons, le conditionnement et l’étiquetage constituent le lot quotidien du professionnel. Il faut aussi être un bon gestionnaire pour avoir un bon rendement et analyser les résultats. En bref, vous devez bien préparer votre projet.

Comment ouvrir une poissonnerie sans argent ?

Si vous avez les qualifications pour ouvrir une poissonnerie à savoir le diplôme ou les années d’expérience, vous pouvez trouver facilement un investisseur potentiel. Il suffit d’avoir en votre possession le business plan du projet. Il s’agit d’un condensé de tous les détails de la création d’une poissonnerie dont voici l’essentiel :

  • L’emplacement (achat ou location du local, matériel moderne, transport…) ;
  • L’étude de la clientèle (cibles, segmentation…) ;
  • Les produits proposés (poissons frais, crustacés, surgelés …) ;
  • La politique marketing (stratégies, réseaux de distribution, promotion, fidélisation de la clientèle, diversification de la production …).
Ouvrir une poissonnerie
L’établissement d’un business plan démontre que votre projet est rentable

L’établissement d’un business plan démontre que votre projet est rentable et intéressant. Il est important de mettre dans ce document tous les détails de vos préparatifs. Les états financiers prévisionnels sont notamment requis.

Vous aurez alors l’opportunité d’ouvrir une poissonnerie sans argent en empruntant les fonds nécessaires auprès d’une banque ou d’institutions financières privées voire à des particuliers. En définitive, l’objectif de ce document est de convaincre les partenaires financiers à investir dans une affaire rentable et fiable.

Quelles aides pour ouvrir une poissonnerie ?

En moyenne, il faut un capital de départ d’au moins 60 000 € pour ouvrir une poissonnerie de petite envergure. Il est possible de réaliser votre projet en achetant un fonds de commerce de poissonnerie ou en devenant associé(e) d’une enseigne dans le domaine. Aujourd’hui, vous avez l’opportunité de trouver des aides financières de plusieurs manières :

  • Apport personnel en numéraire ou en nature ;
  • Apport des associés et des proches en numéraires ou en nature ;
  • La création d’une cagnotte en ligne pour financer votre projet (proches et internautes) ;
  • L’emprunt bancaire (avec apport) ;
  • Aides de l’État pour les nouvelles entreprises : réduction fiscale, différents prêts et subventions.

Cette somme assez conséquente peut couvrir l’achat de la chambre froide, vitrines, aquariums, étagères, camion réfrigéré et toutes les dépenses de départ. Les normes de sécurité dans le métier exigent de vous de la rigueur et de la discipline.

Votre motivation doit être au-dessus de toutes vos peurs. Ouvrir une activité dans la filière poissons/poissonnerie n’est pas à la portée de tout le monde. Il est recommandé de vous informer sur le métier ou vous former avant d’entamer le projet. D’ailleurs, il est facile de trouver un stage dans une poissonnerie pour vous mettre dans le bain. En outre, un(e) associé(e) ou un(e) salarié(e) qualifié(e) vous permet d’ouvrir sans diplôme votre poissonnerie.

Quel statut juridique choisir ?

Si votre activité est de petite envergure, le statut d’auto-entrepreneur (EIRL ou entreprise individuelle) est l’idéal. Les dispositifs fiscaux et les avantages sociaux sont intéressants. Les démarches administratives sont simplifiées et peuvent se faire, pour la plupart, en ligne. Toutefois, la création d’une société (SARL, SAS, SA) est vivement recommandée pour protéger votre capital. L’entreprise individuelle est limitée en termes de croissance et de chiffres d’affaires.

Ouvrir une poissonnerie
Quel statut juridique choisir pour votre poissonnerie ?

Les démarches pour la création de votre poissonnerie consistent à choisir la forme juridique et à l’inscrire auprès de la chambre de commerce. Les formalités usuelles pour ce faire sont les suivantes :

  • La publication dans le journal officiel de la création de votre entreprise ;
  • Choix du Nom de la société et le logo ;
  • Choix du régime fiscal ;
  • Formulaire MO ou TNS ;
  • Nomination des mandataires.

Ces listes sont non-exhaustives et il faut remplir un certain nombre de documents obligatoires pour la création d’une société. Une fois que votre dossier est complet, le dépôt et la demande se font auprès de la chambre du métier de votre ville.

Les 7 étapes pour ouvrir une poissonnerie

Si les poissons et la cuisine vous passionnent, ouvrir une poissonnerie peut être une activité de rêve pour vous. Le choix des produits et leur transformation sont des tâches qui nécessitent un minimum d’expérience dans le domaine. Si vous ne possédez ni diplôme ni expériences, il faut collaborer avec une autre personne qui possède les qualifications.

1-   Vous renseigner sur les règlementations du métier

L’activité de la poissonnerie nécessite le respect et l’application de plusieurs règles sanitaires et d’hygiène. Par ailleurs, vous devez faire une demande spéciale si vous vendez vos produits aux professionnels de la restauration. Vous devez aussi déclarer votre affaire à la DDETSPP de votre département.

Dans tous les cas, vous avez accès à toutes les informations sur la création d’une poissonnerie sur le site officiel de la chambre des métiers. Si une ou plusieurs de ces demandes n’est pas respectée, vous risquez de ne pas aboutir à la concrétisation de votre projet.

2-   Réaliser une étude de marché

Il est important de connaître le marché de la filière poissons/poissonnerie avant de vous lancer dans le projet. Pour cela, une étude de marché du secteur dans votre région est recommandée. Il s’agit d’étudier les tendances, les comportements des consommateurs et bien d’autres faits sur le marché des poissons. Vous devez connaître les habitudes et les attentes de vos clients cibles.

Vous pouvez déterminer le panier moyen pour chaque client ou encore connaître vos concurrents directs et indirects. Une étude de marché va alors vous aider à vous positionner face à la concurrence.

3-   Rédiger un business plan

L’étude de marché fait partie de la phase de préparation de votre projet. Le business plan est l’étape où vous mettez par écrit les différentes réflexions et les résultats de vos recherches. En outre, le business plan contient tous les états financiers prévisionnels qui attestent le sérieux de votre création d’entreprise.

Ouvrir une poissonnerie
Prenez le temps de rédiger un bon business plan

Lorsque l’activité est rentable, les investisseurs seront nombreux à vouloir vous aider. Il faut ne rien omettre même, si vous pensiez que c’est insignifiant. En quelque sorte, vous accouchez votre bébé sur le papier. Le business plan vous permet de mettre au clair votre projet et d’avoir un aperçu de sa rentabilité.

4-   Trouver le meilleur emplacement

Le business plan vous fait comprendre que l’emplacement de votre poissonnerie est l’élément clé de votre succès. Un commerce de proximité et dans un endroit passant sont des gages de prospérité pour votre affaire.

N’hésitez pas à dénicher la perle rare. Faites des recherches sur le terrain ou trouvez une agence immobilière pour vous aider à la trouver. Le rachat d’un fonds de commerce peut être la meilleure solution pour obtenir un bon emplacement. Vous pouvez aussi opter pour une poissonnerie ambulante dans un camion réfrigéré ou pourquoi pas une combinaison des deux options.

5-   Trouver le financement

À ce stade, vous avez réalisé les tâches les plus déterminantes pour la réussite de votre projet. Le business plan contient le montant total de votre budget. Il vous faut pour ouvrir une poissonnerie de petite taille environ 60 000 €. Ce montant est à titre indicatif. Vous investissez plus d’argent si la structure est évolutive, voire grande.

Le business plan et les prévisions de votre rendement sont les facteurs importants pour les investisseurs. Si votre affaire est rentable et fiable sur le papier, les partenaires financiers n’auront pas de réticences à vous aider. Vous pouvez aussi faire appel à l’investissement participatif ou au prêt bancaire. Il est possible de réaliser ce projet avec ou sans apport personnel.

6-   Choisir le statut juridique

Cette étape définit la nature juridique de votre activité. Vous allez faire la demande auprès de la chambre des métiers d’inscrire votre poissonnerie de manière légale. Il est important de comprendre qu’une telle démarche vous engage à des obligations fiscales. Vous êtes alors en train d’officialiser et de matérialiser votre projet.

Il est recommandé d’opter pour la création d’une société au lieu du statut d’entreprise individuelle. Vous avez beaucoup d’options et de marge de croissance avec ce statut juridique. De plus, les responsabilités sont limitées et vous protègent en cas de faillite. Il ne vous reste plus qu’à soumettre votre demande et mettre en place les détails de votre business plan.

7-   Créer votre poissonnerie

Une fois que vous avez créé légalement votre entreprise, il est temps de travailler d’arrache-pied pour matérialiser votre rêve. Sachez que ce projet nécessite de la rigueur et de la constance de votre part et de tous vos collaborateurs. Il est primordial de suivre les règlements en vigueur et de bien choisir vos partenaires d’affaires.

Ouvrir une poissonnerie
Vous pouvez maintenant lancer votre poissonnerie

Vous pouvez également vous former pour devenir un bon gestionnaire ou un(e) meilleur(e) poissonnier(ère). Il existe de nombreuses formations qui améliorent votre capacité à gérer votre poissonnerie. La pratique est également le meilleur des professeurs.

Comment ouvrir une poissonnerie ?