Quelles sont les différentes étapes de la certification amiante ?

Quelles sont les différentes étapes de la certification amiante ?

La réglementation en rapport avec la certification amiante a été modifiée à compter de l’année 2019. Chaque opérateur doit notamment bénéficier d’une expérience professionnelle de 3 ans en tant que technicien ou agent de maîtrise ou alors d’une fonction équivalente dans le domaine des BTP. Il doit également être diplômé d’au moins un Bac + 2 dans le domaine du bâtiment. Il doit être doté de compétences pour une activité de diagnostic comparable. Elles sont exigées par tout État de l’Union Européenne ou par un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen. L’opérateur doit évidemment détenir des connaissances équivalentes en lien avec les techniques du bâtiment. Toute entreprise effectuant des travaux de désamiantage ou qui encapsule de l’amiante doit suivre 4 étapes pour disposer de la certification amiante.

La recevabilité de la certification amiante

La recevabilité est la toute première étape de la certification amiante. Il s’agit d’une étude documentaire au cours de laquelle un auditeur analyse les documents. Vérifiant ainsi que l’entreprise respecte toutes les exigences de la norme NF X46-010. Pour plus d’informations, allez découvrir la certification amiante d’Icert. Un avis positif permet à la société de faire réaliser un audit siège de pré certification dans les 3 mois suivants. Si le dossier de l’entreprise est refusé ou renvoyé pour complément, elle dispose de 6 mois pour fournir les informations manquantes.

La phase de pré certification

La pré certification est un audit d’une journée qui se déroule au siège de l’entreprise. L’objectif de l’auditeur est de s’assurer que la société maîtrise le manuel de management de la qualité « amiante ». L’audit peut se conclure par un avis favorable ou alors nécessiter des pièces complémentaires. Un avis positif direct permet de faire des économies de temps. Au cas contraire, la société doit fournir les pièces manquantes dans les meilleurs délais.

La certification probatoire et la certification amiante

Avec l’obtention du pré certificat, l’entreprise a uniquement le droit de mener un chantier. Lors d’un rendez-vous, un auditeur intervient dans ce premier chantier, lorsque les travaux de retrait d’amiante sont amorcés. L’auditeur vérifie la compétence en matière de maîtrise de la préparation et de la réalisation. Ainsi que l’enregistrement des travaux. Si tout est correctement effectué, un certificat probatoire valable deux ans est délivré. Une fois les deux années consommées, la société présente trois dossiers relatifs à trois chantiers de référence qu’elle a menés. S’ils sont positivement évalués, l’entreprise bénéficie de la certification amiante pour 5 ans renouvelables.

Quelles sont les différentes étapes de la certification amiante ?